Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je viens de visionner le reportage d'envoyé spécial sur la "complosphère" diffusé sur France 2 début Janvier. Comme d'habitude, les médias alternatifs sont traînés dans la boue. 
Ca commençait fort: ils ont diffusé ce reportage juste après un documentaire sur les attentats, avec comme phrase de transition: "Après chaque attentat terroriste, les théories du complot envahissent la toile (...) Nous avons donc enquêté sur la complosphère, sur les mécanismes de ces théories et sur la face cachée de leurs auteurs". Le ton était donné. 

En Octobre, j'avais été contactée par un journaliste de France 2 dans le cadre de ce reportage. Et même 2 fois (1 fois sur ce blog, 1 fois sur ma page Facebook)

Dans ses demandes d'interviews, il ne parlait absolument pas de complotisme, mais de médias alternatifs et de ré-information.

Je ne souhaitais évidemment pas participer à cette mascarade. Habituellement, je ne réponds pas aux demandes des journalistes. Mais là, j'ai voulu m'amuser un peu (sur les 2 comptes, et de manière différente). Le reportage ayant été diffusé, je vous en fait profiter...

Tout d'abord, voici la demande de contact, il me prend dans le sens du poil...

Dans les coulisses d''Envoyé spécial'', flagrant délit de partialité...


Dans ma réponse sur ma page Facebook, j'ai joué franc jeu, lui disant clairement que je n'étais pas dupe sur ses intentions. Il a vite coupé court à la conversation. Voici notre échange: 

Dans les coulisses d''Envoyé spécial'', flagrant délit de partialité...

Il ne nie pas que les médias subventionnés sont de mauvaise foi envers les médias alternatifs, il répond "je comprends". Puis il se justifie presque: il ne fait que son métier...

Avec Pilule Rouge, j'ai réagi tout autrement. J'ai fait mine d'accepter. Je lui ai donc répondu:

Dans les coulisses d''Envoyé spécial'', flagrant délit de partialité...

Il pense avoir féré un poisson, il m'ajoute un beau logo "envoyé spécial" en signature (il ne la mettait pas dans les demandes de contact, il a du recevoir quelques moqueries...) 

Donc, OK, je me réponds à ses questions. Voici la copie de mon mail:  

Dans les coulisses d''Envoyé spécial'', flagrant délit de partialité...

En bref, je suis très loin de l'image qu'ils veulent donner des sites alternatifs. Je suis socialement intégrée, j'ai la tête sur les épaules, j'ai fait des études supérieures, je suis rigoureuse dans mon travail (ma formation juridique est une certaine "caution")... Je savais bien que mon profil ne leur plairait pas du tout!! Je ne fais pas partie de ceux dont ils veulent "dévoiler la face cachée"... 

Et je ne me suis pas trompée. Lui qui avait été si prompt à me répondre auparavant, lui qui m'avait donné ses numéros de téléphone et son adresse mail, lui qui disait vouloir connaître les acteurs de la réinformation... Il ne m'a même pas répondu!!! 

Même pas une petite réponse de politesse (ce qui aurait été la moindre des choses puisque j'avais pris le temps de répondre à ses questions). Je savais qu'ils auraient détesté mon "profil", que je ne suis pas du tout le genre de "complotiste" dont ils veulent faire le "portrait" (ou plutôt la grossière caricature). Mais je m'attendais quand même à un minimum de courtoisie. Un "merci pour vos réponses". Ben non, même pas... En plus d'être manipulateurs, il ne sont même pas polis :-D 

Je voulais vous faire partager cette petite "expérience" qui me semble assez révélatrice du parti pris des médias se prétendant "médias d'information" neutres et objectifs, sur une chaîne publique en plus... 

Pour conclure sur csujet, je vous signale que le débrancheur, lui, a joué le jeu jusqu'au bout, dans le but de démontrer les manipulations médiatiques. Voici son contre-reportage, c'est assez éloquent: 

Ca me rappelle une autre anectdote, fin 2014. Un journaliste de Rue 89 avait écrit un papier contre un de mes articles, me traitant de "complotiste biologique". Je lui ai répondu ici, je l'avais taillé en pièces, allant jusqu'à lui proposer de lui donner quelques leçons de journalisme. Une vraie fessée déculottée. Je l'avais invité à me répondre, j'attends toujours... Que ce soit sur Rue89 ou même en commentaire sur ce blog, il a fait le mort. Et pourtant, il a forcément eu connaissance de mon article (j'ai spammé leur page et leur site avec un "droit de réponse" expliquant l'affaire et mentionnant le lien de cet article, sur chacun de leurs articles (site et page FB) pendant des jours. Ils m'avaient laissé faire, je menaçais dans mon spam de demander un droit de réponse officiel s'ils osaient me censurer). Si vous avez raté ça, ça vaut le détour...  

Dans les coulisses d''Envoyé spécial'', flagrant délit de partialité...

Partager cet article

Repost 0